I Should hate you but i love you - Chapitre 18

Pseudo : Mary

ish

Chapitre 18 :

Je regarde ma montre pour la énième fois en me disant que Julia doit sans doute être dans l'avion qui la ramène en France alors que je me rends en cours sans que le cœur y soit. Kelly est assise à côté de moi et ne dit mot, elle semble également être dans les nuages alors que nous arrivons à l'université. Sans un mot, elle sort de la voiture et je me dis que ce n'est pas normal. Généralement, elle me souhaite une bonne journée et on se quitte après une bise.

- Kelly ?

Elle se retourne alors que je sors moi même de la voiture.

- Tu vas bien ?

Elle me regarde fixement comme si elle voulait dire quelque chose mais finit par dire dans un soufflement :

- Oui tout va bien, passes une bonne journée !

Elle se détourne de moi et se dirige vers les bâtiments de littérature alors que je vois une voiture se garer sur la place vide qui se trouve à côté de moi. Cette voiture rouge, je la connais bien, on dirait celle de Julia. Lorsque je vois le passager sortir de la voiture, je manque de rater un battement de coeur et je hurle surpris :

- Julia ?

Elle se retourne vers moi et semble surprise de me voir ici. Elle détourne son regard du mien et sans un mot, elle se dirige avec ses livres dans les bras vers ses bâtiments. Je cours à sa hauteur et lui demande :

- Tu ne devais pas partir aujourd'hui ?

Elle s'arrête net et je me met en face d'elle. Je comprends plus ce qu'il se passe. Hier je lui ai fait mes adieux en pensant ne plus jamais la revoir et ce matin, elle vient en cours comme si de rien n'était.

- En effet, mais j'ai changé mes plans !

- C'est a dire ? Dis-je le cœur battant, espérant une réponse qui pourrait me redonner foi en ce que je crois être perdu.

- Ne crois pas que c'est à cause de toi, que je reste ici ! Me répond-t-elle froidement. Si je suis encore ici c'est parce que Mathieu m'a demandé de rester.

- Mathieu ? Dis-je sous le choc alors qu'elle me dépasse pour se diriger de nouveau vers son bâtiment me laissant seul.

Pourquoi Mathieu a réussi à la faire changer d'avis et pourquoi lui demande-t-il de rester ? J'entends la sonnerie des débuts des cours alors que cette question me tracasse. Je sais que Julia et Mathieu sont proches, je le sais depuis toujours mais alors pourquoi cela m'énerve-t-il ? Les souvenirs de l'étreinte entre Mathieu et Julia lors de notre voyage me revient en tête. Une douce étreinte qui les avait coupé du monde. Mais quelle est vraiment leur relation, maintenant ? Sans réfléchir, je compose le numéro de Mathieu et lui demande si je peux le voir maintenant. Il semble savoir pourquoi je l'appelle car il me dit :

- Elle a dit qu'elle restait pour moi, c'est ça ?

Il est devin ou quoi ? Pourquoi est ce qu'il la comprends parfaitement et sait à quoi elle pense ? Et pourquoi ça me rends dingue ? Mathieu est un super pote, quelqu'un de marrant, de droit, qui est beau garçon en plus. Non Kévin, ne commence pas à te faire de fausses idées et pourtant...Je lui donne rendez vous dans le café en face de l'université ou je le vois débarquer dix minutes après mon arrivée. Sans un mot, il s'assit à ma table et ajoute.

- Tout d'abord, ne te fais pas de fausses idées ! Il n'y a jamais rien eu entre moi et Julia, ok ?

Ce type est devin. Je soupire soulagé et il me sourit gentiment en disant.

- ça a été dur de convaincre Julia de rester. J'ai du batailler pendant près de deux heures. Tu sais en ce moment tout n'est pas simple dans la vie de Julia et comme d'habitude elle a voulu fuir, qui ne le ferai pas dans la situation où elle est.

- c'est à dire ?

Ma voix est calme mais très songeuse. Qu'est ce qui se passe dans la vie de Julia et dont je ne suis pas au courant, bordel ? Pourquoi Andrew et Mathieu sont au courant et pas moi ?

Il soupire songeant à la réponse qu'il va me donner. Il se gratte la tête et finit par dire. Je pense que cela ne doit pas être facile a expliquer rien qu'en le voyant. Pourtant même sans qu'il me le dise, je sais que je ne vais pas avoir une réponse qui va me satisfaire et je sais que je ne vais pas non plus lui en vouloir.

- La seule chose que je peux te dire, c'est d'essayer d'être patient, de supporter la séparation,...enfin pour le moment. La seule chose que tu ne dois pas douter, c'est qu'elle t'aime toujours. Si elle est froide envers toi, c'est à cause de ce que lui a dit ton père, et désolé je ne peux pas en dire plus.

- Tu veux dire, lorsqu'il lui a dit que lui et sa mère étaient amants ?

- Si seulement ce n'était que ça ! Murmure-t-il dans un soupire.

- Alors quoi, je t'en prie Mathieu dis le moi !! Je vais devenir fou. Un jour, elle dit qu'elle m'aime, le lendemain elle m'annonce qu'elle me déteste et la tu me balance qu'elle m'aime. Mais qu'est ce qui c'est passé entre elle et mon père, bordel !!?

- Il a dit quelque chose d'affreux sur la naissance de Julia ! Quelque chose de tellement affreux que même moi j'arrive pas à y croire ! En gros pour faire simple, il a menacé de tout balancer aux médias, si elle continuait de te fréquenter.

- Quoi !!!!!!!!! Hurle-je en me levant de ma chaise. Je vais le tuer !

- Calme toi Kévin, si tu fais quelque chose, il risquerait de mettre sa menace a exécution et là, je pense qu'on pourra tous dire adieu à Julia car je pense que ça la tuerai pour de bon.

- Alors qu'est ce que je peux faire de mon côté ? Tu crois que je vais arriver à rester loin d'elle alors qu'elle est tout près de moi ?

Il soupire. Je sais que même si j'ai envie d'agir, je ne le dois pas mais pourtant...

- J'espère juste qu'elle osera en parler à son père, rajoute-t-il.

- De quoi ?

- De ça ! De ce problème qui vous empêche de vivre votre amour, après l'histoire de ton mariage arrangé.

Il regarde sa montre et se lève en disant qu'il doit aller travailler. Il me laisse seul assis à la table, alors que mil questions me passent par la tête. ça me rend dingue de ne pas pouvoir lui venir en aide, mais comme me l'a conseillé Mathieu, je dois me montrer patient.

A midi, je rejoins Kelly à la cafétéria, elle est de nouveau plongée dans ses pensées alors que je m'assois en face d'elle. Qu'est ce qui lui arrive ?

- Kelly ?

Elle relève la tête et remarque enfin ma présence, elle me sourit gentiment en disant :

- Ah, je t'avais pas entendue arrivé. Ta matinée s'est bien passé ?

- T'es sur que tu vas bien Kelly ? Tu te sens pas fiévreuse ou autre ?

Elle remue la tête en me disant qu'elle se sent très bien, qu'il ne s'agit qu'un peu de fatigue mais j'ai beaucoup du mal à y croire.

- ça t'apprendra à te promener pieds nues dans la maison.

Elle me sourit gentiment à ma petite pique sensée la faire rire et elle attaque son plateau, nous plongeant dans le silence complet.

- Ah au fait, je sais pas si tu es au courant, mais finalement Julia est restée ! Dit-elle tout d'un coup alors que j'attaque mon plat principal.

- Oui je l'ai vu ce matin.

- Et vous vous êtes parlés ? Tu sais, pourquoi elle est restée ?

- A cause de Mathieu.

- A cause de Mathieu ? Demanda-t-elle surprise.

Et je finis par lui raconter tout ce que je sais. Elle soupire et me demande pardon.

- Pourquoi ?

Elle me regarde en face et ajoute.

- Parce qu'à cause de moi et de ce que j'étais avant, vous avez été séparés, si je n'avais pas été là, vous auriez pu être ensemble. Si seulement, on n'était pas obliger de se marier et en plus maintenant je suis...

- Tu es ?

Elle baisse la tête et se met à pleurer sous mon regard paniqué. Mais qu'est ce qu'elle est maintenant ?

- Désolée, Kévin mais...mais...mais...

- Mais quoi ?

- Je suis enceinte. Finit-elle dans un murmure avant de s'effondrer en larmes.

Non je dois rêver, elle est enceinte ? Pourtant ça fait des mois qu'elle n'a pas vu Kyô.

- Je suis un monstre, comme une idiote, j'ai totalement oublié de faire le calcul de mes périodes. Il y a seulement une semaine que j'y ai fait attention. Qu'est ce que je vais faire !!!!

Je la regarde sous le choc de la nouvelle que je viens de recevoir. Mais je sais vraiment pas quoi faire ! C'est sur qu'on va devoir garder ça secret le plus longtemps possible et si jamais cela se découvrait...Je m'appuie sur le dossier de ma chaise alors que je vois très nettement ce qu'il va arriver. Pour éviter, un autre scandale, il faudra dire que c'est notre enfant. Je suis totalement désemparé, je suis à la fois furax et pourtant j'arrive pas à m'énerver. Kelly pleure toujours et demande encore et toujours pardon. Je me lève et je la fait sortir de la cafétéria sous les regards inquiets des étudiants qui doivent se demander pourquoi elle pleure tellement. Je l'installe dans la voiture et sans un mot je la ramène à la résidence ou je l'installe sur le canapé alors qu'elle se recroqueville sur elle même. Ma main se pose sur sa tête et je lui caresse gentiment les cheveux. Elle n'arrête toujours pas de demander pardon et au fond de moi, ça me fait de la peine.

- Je t'en veux pas, Kelly, je t'assure.

- Mais moi je m'en veux, hurle-t-elle. Pourquoi suis-je si idiote.

Je m'agenouille en face d'elle et lui demande de me regarder en face. Elle relève finalement son visage et j'aperçois ses yeux rouges à force d'avoir pleuré.

- On va trouver une solution, malgré la situation c'est super pour toi, tu portes l'enfant de celui que tu aimes le plus au monde, non ?

- Je sais...mais...mais si jamais quelqu'un d'autre le découvre, qu'est ce qui va se passer ? Si jamais on dit la vérité, nos familles vont se retrouver dans la merde et si on dit que c'est...

- Notre enfant ?

Elle se fige et se remet à pleurer alors que je la prends tendrement dans mes bras.

- Pardonne moi Kévin, je suis vraiment la pire fiancée que tu puisses avoir.

- T'inquiète pas Kelly, on va trouver une solution...

Oui mais laquelle ? Je me le demande bien...Pour l'instant le plus important, c'est de faire en sorte que ça reste un secret.

- Kelly, écoutes moi, il va falloir faire comme si de rien n'était, comme s'il ne s'était rien passé. Je ne sais pas jusqu'à quand ça tiendra, donc en attendant de trouver quelque chose...

- Je dois faire en sorte que tout aille bien...c'est ça ? Murmure-t-elle aux creux de mon épaule.

- C'est ça !

- Je pensais que tu allai être furieux, en apprenant cela ! Surtout maintenant avec la situation avec Julia, je ne pouvais pas mieux tombé ! Rajoute-t-elle avec une pointe d'ironie. Par contre pour Kyô ?

- Je pense que pour l'instant il faut garder ça totalement secret, tu veux bien ?

Elle se retire de mes bras, essuie ses dernières larmes et affirme que c'est la meilleure solution. Comme si on avait pas assez de problèmes dans notre vie, la venue d'un nouveau né ne semble pas adoucir la situation. J'espère juste que lorsque cet enfant verra le jour, elle sera de nouveau auprès de Kyô et moi de Julia. C'est mon plus cher désir.

- FIN -

bas