I Should hate you but i love you - Chapitre 13

Pseudo : Mary

ish

Chapitre 13 :

Je reprends assez vite mes esprits lorsque j'attends des pas se diriger vers la cuisine, une tête passe le cap de la porte et c'est celle de Kelly. Elle a due remarquer que je pleurais mais ne dit rien. Elle me demande si tout va bien niveau cuisine et s'assit en face de moi alors que je tente de la faire retourner auprès de Kyô.

- Je tiens à te remercier Julia, tu es vraiment extra avec moi, alors que je t'ai pourtant fais du mal, me dit-elle le regard franc avant d'ajouter. Julia, je voudrais te dire quelque chose à propos de Kévin. Au niveau de ce qui s'est passé lorsque je vous ai vu vous embrassé à l'époque; il faut que tu saches qu'il n'est pas parti par plaisir au Japon mais qu'il l'a fait uniquement pour toi ! Rajoute-t-elle.

Face à mon regard étonné et désappointé, elle continue :

- Ce soir là, j'ai fais ce que j'avais dis que j'allai faire;folle de rage de l'avoir vu t'embrasser, je me suis rendue chez son père malgré ses appels continuels me demandant par pitié de ne pas le faire, qu'il me haïrait pour toujours si je le faisais. Ce soir là, rien ne pouvait me calmer et lorsque je suis arrivée là bas, j'ai hurlé que s'il ne faisait pas quelque chose, j'annulerai moi-même nos fiançailles et qu'il pouvait dire adieu à sa chère entreprise. Lorsqu'il m'a demandé ce qu'il se passait, je lui ai tout dit, que vous deux, vous vous aimiez, que vous vous étiez embrassés. Deux secondes plus tard, il appelait son fils l'ordonnant de venir dans son bureau chez eux. Lorsqu'il est arrivé, je suis sorti de la pièce en lui lançant un regard noir mais de dehors on pouvait entendre tout ce qu'il se passait dans la pièce. Son père lui a d'abord demandé des explications sur ce qu'il venait d'entendre. Il a simplement répondu qu'il était vraiment amoureux de toi et que ce n'était pas une passade comme les autres. Il a ajouté qu'il serait près à renoncer à la société pour rester avec toi. Quand je l'ai entendu dire ça avec tant de conviction dans sa voix, ça m'a brisée. A l'époque j'étais réellement amoureuse de lui, d'un amour sincère. J'ai pensé que tout était perdu que je l'avais perdu à jamais. J'ai alors entendu le bruit d'un vase qui se brise au sol et j'ai entendu pour la première fois la voix en colère de son père. Il l'a traité de gosse de riche qui ne connaissait rien de la vie, qu'il ne savait même pas ce qu'il disait, mais lorsque Kévin lui a dit qu'il savait parfaitement à quoi il tournait le dos, son père est entré dans une colère noire et l'a menacé !

- Comment ça menacé ? Demandai-je croyant à peine ce qu'elle me disait mais a la fois émue par ce qu'elle disait.

- Oui menacé ! Il a alors dit qu'il allait révéler au monde entier, un terrible secret entourant ta famille, Julia, et ça concernait ta mère. Il a ajoutait qu'après cette révélation, il ne resterait plus rien de ta famille que le déshonneur et la honte.

Quelle pouvait être la terrible révélation ? Comment le père de Kévin pouvait trahir la femme qu'il avait un jour pourtant prétendu avoir aimée de tout son cœur ? Kelly continue son monologue que je n'écoute pratiquement plus;ma tête commence à s'embrouiller et j'essaye de garder les larmes qui menacent de sortir mais rien n'y fais, une, coule sur ma joue suivit bientôt d'une autre. Je dois prendre l'air pour calmer mon esprit et essayer de réfléchir tranquillement. Je me lève sans un mot alors que j'écrase une larme sur ma joue et vais prendre mon manteau dans le salon alors que j'attends la voix de Mathieu me demander ce qui se passe alors que Kelly semble paniquée. Sans rien répondre, je sors et commence à courir dans la neige en direction du lac qui se situe près du chalet.

Arrivée à destination je m'assis sur un tronc et tente de mettre en ordre, tout ce qui afflue dans mon cerveau. Mais quelle pouvait être la révélation dont parlait Mr Keller et en quoi concernait-elle ma mère ? Il l'avait pourtant accaparé pendant sa grossesse, laissant mon père dans une profonde détresse. Dans l'histoire c'est Mr Keller le méchant, mais pourtant;.s'il l'était vraiment, ma mère ne serait jamais tombé amoureuse de lui, jamais;mais si ce n'est pas le cas qui est réellement le méchant ?...Mon père ?...non je ne peux pas le croire;non ça ne peut pas être la vérité.

- Julia, murmure une voix derrière moi me faisant sursauter. Je me retourne et vois qu'il s'agit de Kévin, il semble inquiet et me demande avec une voix douce :

- Pourquoi pleures-tu Julia ? Qu'est ce qu'il se passe ?

J'essuie rapidement les larmes qui avaient coulés sur mes joues tentant de reprendre mes esprits et je finis par dire simplement :

- Rien d'important, ne t'inquiète pas ! J'avais simplement besoin de prendre l'air.

Il sait que je mens mais ne dis rien, il s'assit à côté de moi sur le tronc et nos épaules se frôlent, on reste un moment ainsi sans rien dire, admirant le paysage devant nous. Le lac est gelé, vide et étrangement serein. On entend le vent glissait entre les branches des arbres, les faisant craquer rompant le silence de ce lieu alors qu'au loin le soleil commence à décliner pour laisser place à la nuit. Je me reperds dans mes pensées et murmure simplement un merci. Je sens un mouvement de tête de sa part, ne comprenant sans doute pas les raisons de ce merci mais je rajoute :

- Merci pour tout.

Il me fixe désappointé et je finis par capituler en me tournant vers lui. Nos visages sont près l'un de l'autre et je peux sentir la chaleur de son souffle frôler mon visage.

- Kelly m'a tout raconté;que tu étais parti au Japon car ton père à menacer de faire du mal à ma famille. Pourquoi;pourquoi as-tu fais ça ? Dis-je difficilement sans oser le regarder réellement dans les yeux.

- Car ça allait te détruire et ça je ne pouvais pas le supporter, Julia ! Je te le redis jamais je ne pourrais me résoudre à être la personne qui te fasse du mal.

- Pourtant tu m'en fais sans le vouloir, dis-je sans réfléchir.

- Comment ça ? Me demande-t-il alors que je me suis levé du tronc réalisant ce que je disais.

Que puis-je répondre à cette question ? Lui dire que je ne peux me résoudre à le voir autrement que comme l'homme que j'aime. Lui dire que je ne cesse de penser à lui depuis le tout premier jour de notre rencontre et que je l'aime toujours alors que je lui ai promis d'être son amie; pourtant d'un côté j'aimerai tant savoir ce que je représente réellement à ses yeux.

- Kévin, réponds moi franchement, dis je en me retournant vers lui tentant malgré moi de garder ma voix claire et posée. Que ressens-tu réellement pour moi ? Me vois-tu comme une amie ou autrement ?

Son regard se détourne du mien et il se lève mettant ses mains dans les poches de son blouson. Mon cœur bat à cent à l'heure, craignant une réponse que plus j'y repense, je n'ai plus trop envie de connaitre mais il remue enfin ses lèvres.

- Je pensais pourtant que le cadeau était clair, dit il en se retournant vers moi, Julia je ressens toujours la même chose pour toi, jamais ça n'a changé;il s'approche de moi, se plantant devant moi et répond clairement à ma question en ne quittant pas un seul instant mes yeux;Je t'aime toujours Julia, hier comme aujourd'hui ou comme demain.

- Mais;mais, dis-je totalement bouleversée et émue alors que des larmes perlent sur mes joues dont je n'arrive pas à savoir si elles sont de joie ou autre. Il en essuie une et m'embrasse tendrement alors que je sens sa main m'attirait contre lui. Je ferme enfin mes yeux et me laisse aller à ce baiser qui me déchire pourtant le cœur malgré la joie que je ressens en même temps.

Lorsque nos lèvres se séparent, je réalise à peine ce qui se passe, je suis toujours collé contre lui ne sachant plus quoi faire alors que nos regards ne se quittent pas. Son regard est tendre et à travers ses yeux verts aussi beaux que des émeraudes je ne peux m'empêcher d'y rester ancré. On ne dit rien pendant quelques minutes, toujours enlacés comme si le monde autour de nous avait cessé de tourner. Malgré l'atmosphère douce qui s'est installé, mes pensées ne cessent d'être noires. Il est fiancé et va devoir se marier avec Kelly par obligation. Sentant mon regard tremblant je baise la tête et ferme les yeux pour éviter que la peine que je ressens au fond de moi ne se voie. Il pose sa tête sur la mienne et m'enlace encore plus fort me laissant sentir son parfum. Le soleil s'est couché depuis quelques minutes plongeant le lieu dans la nuit total à peine éclairé par la lune qui pointe son nez dans le ciel. Je garde les yeux fermés profitant de cette étreinte et je murmure :

- Je t'aime tellement si tu savais, et pourtant, plus j'y pense et plus je devrai te haïr. Pourquoi nous être revu et avouer de nouveau notre amour alors qu'il n'y a pas d'avenir ? Tu vas devoir quand même épouser Kelly et on sera éloigné l'un de l'autre de nouveau.

Il ne me répond pas et m'enlace encore plus fort mais après quelques minutes de silence, il murmure au creux de mon oreille :

- Je suis sincèrement désolé, désolé de te faire la peine, mais;

- Tu n'as pas le choix, dis je en le coupant, je le sais, mais pourtant;

Ma voix devient saccadée et je sens mes larmes tombaient de nouveau sur ma peau alors que je me sens trembler de tout mon être dans ses bras. Je sens ses mains poussaient mes cheveux derrière mon oreille, ses lèvres essuyer mes larmes avant de capturer mes lèvres dans un second baiser beaucoup plus passionné. Mes mains se perdent dans ses cheveux alors que nos langues s'entrecroisent dans nos bouches. Je l'aime tellement que j'aimerai tant pouvoir être son cœur pour ne jamais le quitter, être auprès de lui vingt quatre heures sur vingt quatre pour toujours. Lorsque nos lèvres se séparent de nouveau, je vois son regard vert que j'aime tellement. Ses yeux tremblent eux aussi. Il m'enlace de nouveau fortement dans ses bras et laisse ses lèvres embrasser mon cou alors qu'avec mes mains je caresse entre mes doigts ses cheveux blonds, me laissant ressentir la chaleur de ses lèvres sur ma peau. Il quitte enfin mon cou pour me regarder dans les yeux et me murmure.

- Recommençons tout, Julia. Ressortons ensemble ! Je ne veux plus jamais te perdre.

- Mais, Kévin; Dis je émue et inquiète à la fois.

- Chut ! Me dit-il en posant son doigts sur mes lèvres;On sera discret et je trouverai un moyen de sauver Keller. Je ne veux plus te quitter;plus jamais.

Son regard est intransigeant ne me laissant qu'autre choix que de dire oui. Il me demande si je veux essayer de nouveau et vivre notre amour en secret. Ma tête me dit que c'est une folie que je ne vais faire que souffrir mais pourtant je prends la décision de tenter, être auprès de lui et la seule chose que je souhaite le plus au monde. Je le regarde et acquiesce de la tête. Il pose sa main sur mon visage caressant ses courbes alors que ses lèvres viennent se poser sur mon front. Il emprisonne ma main dans la sienne et nous retournons au chalet main dans la main afin d'affronter la décision que nous venions de prendre pour le meilleur et le pire.

- FIN -

bas